L’uranium, une nouvelle source d’énergie

La question de l’usage des énergies est actuellement au centre des discussions. Des recours aux alternatives comme l’uranium est une des solutions viables pour un tel besoin. Ce matériau tient déjà un rôle clé dans la production d’énergie en France. Aussi, il est essentiel de bien en comprendre les spécificités.

Les centrales nucléaires en France

Ce type de mesure se compte parmi ce qui est utilisé en France pour générer de l’électricité nécessaire à la population. Elle est active au même titre que le sont les centrales hydroélectriques, ou encore les parcs éoliens et solaires. Ceux-ci suffisent pour produire de l’énergie en masse afin de répondre aux besoins existants. C’est un recours assez efficace, qui est encore bien présent dans le paysage actuel.

Cette forme d’énergie n’est pas accessible partout dans le monde, et seuls quelques pays y ont accès. Elle se distingue notamment par l’utilisation de matériau radioactifs, comme l’uranium. Le procédé utilisé actuellement est celui de la fission nucléaire, mais des recherches sont en voie pour étudier la faisabilité de la fusion. Cette alternative est bien plus pratique, mais on en est encore loin.

L’usage de l’uranium pour l’énergie

Pour générer de l’électricité avec l’uranium, on utilise la chaleur que celle-ci produit au moment de la fusion. On s’en sert essentiellement pour générer de la vapeur, qui est par la suite utilisée pour faire tourner une turbine. Cette dernière est reliée à un générateur de courant alternatif, et c’est de cette manière que l’électricité est produite. Ce processus nécessite aussi qu’on utilise une certaine quantité d’eau.

Lire aussi :   L'autoconsommation : la nouvelle tendance actuelle

Elle sert à générer la vapeur d’un côté, et à refroidir le générateur de l’autre. Les fameux déchets nucléaires sont ainsi essentiellement l’eau qui a été polluée par ce processus. Elle ne peut pas être réutilisée, ni être jetée dans la nature. Les déchets générés sont donc stockés, puis déposés dans des emplacements où ils seront assurés ne pas causer de dégâts.

Un recours écologique malgré les polémiques

Beaucoup de gens voient l’énergie nucléaire d’un mauvais œil, mais c’est surtout à cause d’une désinformation autour du sujet. En gros, l’énergie nucléaire est une des énergies les plus propres du moment. Elle ne requiert ni l’usage de carburant fossile, ni ne cause de production excessive de CO2. Cette énergie a mauvaise presse en raison des accidents de centrale nucléaire ayant lieu au cours de l’histoire.

Les centrales Françaises sont parmi les plus sûres qui soient dans le monde. Dans l’ensemble, elles ont présenté des performances respectables autant sur la rentabilité que le bon traitement des déchets. Par ailleurs, les pays comme l’Allemagne font actuellement les frais du fait d’avoir mis hors services ses centrales électriques.

La question des fournisseurs d’uranium

L’autre souci évoqué concernant l’usage de l’uranium est sa provenance. Beaucoup affirment que l’énergie nucléaire n’est pas une ressource fiable car la France ne produit pas d’uranium. En cela, elle doit s’appuyer sur des fournisseurs étrangers, comme la Russie. Or, certains des pays fournisseurs de ce matériau n’ont pas vraiment une situation politique stable. Ainsi, en cas de soucis sur ce plan, on risque d’être à court de cette source d’énergie.

Lire aussi :   10 conseils de bricolage d'un bricoleur professionnel

Les mesures sont prises pour gérer cela au mieux. Par exemple, la France ne se fournit pas auprès d’un seul pays, et l’offre disponible ne se limite donc pas qu’à une seule. Ensuite, dans le cas de figure où tous les fournisseurs venaient à ne pas être disponibles, l’énergie nucléaire est encore envisageable. C’est le cas dans la mesure où la France dispose d’un stock fiable si une telle situation venait à survenir. Le pays possède suffisamment d’uranium pour utiliser ses centrales nucléaires pendant encore au moins 20 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *