Comment réduire nos bio déchets ?

Les déchets de nature bio sont une bonne portion des déchets qu’on génère au quotidien. La quantité de ces déchets est assez conséquente pour être alarmante, notamment vis-à-vis du travail requis de recyclage. Pour gérer au mieux ce souci, il convient de procéder de la manière qui convient.

Consommer de manière consciente

De manière générale, la quantité de déchets qu’on produit, bio ou non, est importante en raison de notre inadvertance. On ne se rend pas toujours compte d’à quel point on consomme des aliments, mais aussi des déchets que cela génère. Ainsi, plus on va manger, plus on est susceptible de générer une bonne quantité de déchets. Ensuite, cela ne signifie pas nécessairement de limiter votre alimentation. Au lieu de cela, il faut prendre conscience des implications de ce qu’on mange.

Par exemple, rien qu’au processus de préparation des plats, on va générer des déchets organiques. Il va essentiellement s’agit d’éléments comme les épluchures, mais aussi les parties non comestibles des légumes. On peut aussi compter les parties des animaux qu’on ne peut pas manger. Ensuite, au moment de manger, on va certainement laisser des restes qui finiront à la poubelle. Le problème est d’autant plus grave quand on n’y prête pas attention.

Surveiller la quantité générée de déchets bio

Au quotidien, vous devez surveiller de près la quantité de déchets organiques que vous produisez. D’un côté, cela permet de limiter au mieux le volume de ceux-ci, et de l’autre, vous pouvez au moins contrôler où ils vont. Pour les éléments comme les reste de légumes après la préparation, vous pouvez les mettre à part. Souvent, il est possible de s’en servir pour faire à manger plus tard. Certaines recettes de soupes incluent des ingrédients comme les épluchures.

Lire aussi :   Quel est le but du recyclage ?

C’est un bon recours vers lequel vous orienter si vous souhaitez limiter au mieux les déchets envoyés à la poubelle. Concernant les restes, il est possible de ne pas trop en générer si tout le monde mange convenablement. En cela, vous devez vous charger de servir des portions que chacun pourra finir. Au mieux, vous pouvez indiquer aux personnes dans la maison les habitudes à adopter pour éviter au mieux le gaspillage.

Se tourner vers la fabrication de compost

Une des manières d’éviter de jeter les épluchures et queues de légumes est de les convertir en autre chose. Ainsi, ce type de déchets en particulier est excellent pour la production de compost. Celui-ci est une forme d’engrais organique, qui présente de nombreux avantages, dont l’absence de risques pour les plantes. En effet, la plupart des engrais utilisés maintenant présentent au moins quelques traces de produits chimiques.

Même si aucun réel souci majeur n’a encore émergé sur ce plan, beaucoup préfèrent rester prudents. Vous pouvez utiliser le compost ainsi généré pour faire pousser des plantes dans votre jardin. Ensuite, vous pouvez vous tourner vers les agriculteurs dans votre localité, ou à proximité pour leur proposer votre compost.

Bien trier les déchets bio pour le recyclage

Dès le moment où vous avez pris les mesures qu’il faut pour limiter les déchets bio, il faut aussi s’assurer qu’ils soient bien traités. Pour cela, faites en sorte de bien trier vos déchets en vue du recyclage. Si ceux d’origine organique sont mélangés avec les autres, il sera difficile de les traiter. Le tri des déchets est pourtant une mesure simple à appliquer.

Lire aussi :   Comment recycler les vieux vêtements ?

Pour bien faire cela, vous devez simplement dédier un sac poubelle à ce type de déchets. Ainsi, vous allez les mettre ensemble, et vous évitez de les mélanger avec les autres. De cette manière, les agents spécialisés n’auront pas trop de mal à les récupérer pour les traiter en vue de générer du méthane ou du compost.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *